Sélectionner une page

Histoire de mon changement de vie professionnelle. 

Qu’est-ce qui se passe dans les circuits neuronaux d’une femme de 43 ans, assistante sociale, en CDI pour qu’un jour, elle choisisse de faire basculer sa vie pareillement ?

 

Reconversion ou conversion ?

On parle de reconversion, et je dois vous avouer que je n’aime pas ce mot.

Pourquoi ? Parce que dans reconversion il y a cette idée de retour à l’origine « faire retrouver la foi perdue». 

Je lui préfère celui de conversion : 

Le mot latin conversio correspond en fait à deux mots grecs de sens différents : 

  • epistrophê qui signifie changement d’orientation et implique l’idée d’un retour (retour à l’origine, retour à soi)
  • metanoïa qui signifie changement de pensée, et implique l’idée d’une mutation et d’une renaissance. 

Il y a donc, dans la notion de conversion, une opposition interne entre l’idée de ‘retour à l’origine’ et l’idée de ‘renaissance’. 

Je crois que lorsqu’on change radicalement de voie, cela donne l’apparence d’un total changement. 

Certains diront : 

 

«T’as vu c’est plus la, le, même !». 

 

De mon point de vue ils se trompent, c’est une erreur de perspective ! 

Vous choisissez ce changement parce qu’il répond à une vraie attente, il est en accord profond avec ce que vous êtes, mais vous ne le saviez pas ! 

Vous l’ignorez, car cette part de vous est inexplorée, cachée, enfermée, empêchée ? 

C’est pourquoi chaque conversion est singulière comme la vôtre l’est ou le sera ! 

Elle est unique. 

 

Le détonateur 

 

«Élément dont le rôle consiste à produire, au départ d’un courant électrique ou d’une flamme, une onde de choc suffisamment puissante pour provoquer la détonation d’une charge explosive»

 

27 janvier 2016

Des mois, voir des années que je me dis :  

 

“Je veux faire autre chose, ce métier, ce secteur, tout ce qui se rapporte au ‘care’ est la seule que je ‘peux voir’, mais je veux agrandir la carte pour aller ailleurs.” 

 

Je désire autre chose, mais où ? Quoi ? ! 

Je rêvais d’un ailleurs que je ne connaissais pas ! 

 

Choisir pour moi commence par dire Non 

Sans ce premier choix, je crois que la suite n’aurait pas eu lieu. 

Avant de pouvoir découvrir mon désir, j’ai compris ce que je ne voulais plu.

Fini de supporter un cadre hiérarchique qui me comprime.

Fini de porter la misère du monde sur mes épaules

Fini de n’avoir plus l’impression de m’épanouir dans ce poste.

Fini de dire “il n’y a pas le choix” : vous savez ce genre de pensée, “ j’ai un crédit maison pour 25 ans, 3 enfants, pas d’autres formations, 43 ans” !  

And what ? 

Premier pas, à ma portée : un bilan de compétence. 

Conclusion de ce bilan : Assez du ‘care’ ! 

Je choisis de mettre fin à cette carrière et j’en prends conscience grâce à l’accompagnement de qualité de Sandra qui prend en compte toute ma personne !

Cela ne s’est pas fait immédiatement. 

Pour autant, une fois la décision prise mon rapport à mon activité professionnelle n’était plus la même. J’étais là physiquement, toujours impliquée, mais je savais que ce n’était plus ma place. Une chose était sûre c’était fini. 

 

Les rencontres marquantes : 

Sans ces rencontres rien n’aurait changé. 

  • Marcos m’invite sur linkedin
  • Un soir en rentrant du travail j’entends un pitch de Frédéric Bardeau qui présente Simplon (sur linkedin !)
  • Un groupe de travail et une phrase qui me touche en plein cœur : Philippe me dit ‘arrête avec le social’”
  • Fred me propose “Va voir le Wagon”
  • Design thinking : Renaud et Gérard me proposent de bosser sur les chatbots
  • Elena me fait découvrir DV et livementor ! 

Il y a beaucoup d’autres rencontres, mais celles-là sont clefs ! 

Intuitions, curiosité, désir mènent la danse.

Souvent sur ce chemin j’ai fait des choix dont j’étais sûre, mais ce n’est que bien plus tard que j’ai pu leur donner du sens et les comprendre. 

27 janvier 2016, 19 h 00

J’allume l’ordinateur familial. 

La bonne vieille tour !

Linkedin.

– “Le MOUVES : Grand final du tour des solutions, 19 et 20 novembre 2014. “

– Je CLIQUE

– Simplon, Frédéric Bardeau 

– Je CLIQUE

– PITCH de Frédéric Bardeau

 – J’entends : “Tout est possible” “simple” “ça marche” “on a besoin des femmes” “coder” “inclusion” “public inhabituel” “pour tous” “inclusion et digital”.

 

Ces mots font céder les digues : un nouveau monde s’ouvre !

 

Je sens qu’un nouvel univers est là ! C’est le web, c’est les start-up, c’est la prise de conscience de toutes les pensées limitantes qui m’empêchent.

3 minutes de pitch pour le début d’une révolution !  

Le soir même j’envoie un mail à Frédéric Bardeau.

Il me répond immédiatement : “Oui bien sûr, toi aussi tu peux ! “

Je m’inscris sur codecademy : 

Aucun texte alternatif pour cette image

Je code. Tous les soirs je code. Après le travail, je code. Le matin, je code. Le week-end, je code. Ruby, python, HTML, CSS, JavaScript, tout y passe ! 

 

Passer à l’action !

Comment “négocier ” sa rupture conventionnelle. 

 

“Allô, je suis bien au service RH ? Je voudrais parler à Monsieur A…

Oui, bonjour Monsieur A., je voudrais évoquer avec vous la question de la rupture conventionnelle. 

 

Réponse :

 

 » Vous savez dans notre entreprise il n’y a jamais eu d’accord jusqu’à ce jour pour nos 600 salariés… « 

 

Six mois de bras de fer. 

Je le savais, il n’y avait pas d’autre solution, je devais réussir. 

Je tiens. J’appelle. Je rappelle. Tous les jours, à la même heure. J’écris. Je rencontre. Je ne lâche rien. 

Au bout de 6 mois, je suis convoquée au siège de mon entreprise, une première fois.

On me fait parler longuement sur mon projet pour “in fine” me dire : 

 

Votre projet est avancé, vous êtes motivée vous allez trouver des solutions financières, démissionnez ! »

 

Deuxième convocation : 

 

– “Entrez, signez-là “ 

– Ça veut dire que c’est oui ? 

– Oui. 

 

Fin de l’histoire ! 

 

Choisir sa formation 

Comme le reste, le parcours formation n’a pas été rectiligne ! 🙂

La formation est une clé pour la suite ! Elle permet de se créer une structure, une colonne vertébrale. Tout s’appuie, et se construit sur elle. 

Ma colonne vertébrale, c’est le Wagon et j’en suis fière. 

 

Le Wagon :

  • Formation intensive : Plus qu’un savoir c’est une façon de travailler, de penser d’aborder les problèmes qui est enseignée ! Cette méthode, je l’ai intégrée, elle structure ma façon de travailler. 
  • Appartenir à une communauté. Essentiel. Faire partie d’un nouveau groupe. Se reconnaître comme un pair, échanger, partager, plaisanter. 
  • Baigner dans un écosystème. Le Wagon m’a ouvert des portes pour connaître le monde de la Tech, les codes, les valeurs et me créer des connexions qui font mes partenaires aujourd’hui !  

 

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Je dois vous dire une chose, rien de tout ça n’était prévu ! Et encore moins le fait de devenir entrepreneuse ! 

Ça aussi je le dois au hasard des rencontres magiques que j’ai pu faire ! 

Encore une fois je dirais : si quelqu’un m’avait demandé il y a 4 ans : 

 

 “ Tu as envie d’être entrepreneuse ? “ 

 

Je lui aurais répondu : 

 

 “Jamais de la vie ! Prise de risque, travailler 24 heures/24 ! L’horreur ! “

 

Aujourd’hui je comprends que j’étais entrepreneuse dans l’âme.

Ma soif de liberté, mon besoin d’autonomie, d’espace pour inventer, de challenge étaient incompatibles avec la plupart des postes de salariés ! 

 

J’ai eu la chance immense de rencontrer Livementor.

 

Je suis à l’école des entrepreneurs, entrepreneuses ! 

Enfin ! dans mon parcours professionnel, je sens la place pour exprimer ce que je suis.

J’ai à mes côtés mon mentor, qui est le catalyseur de mon potentiel. 

 

“ La catalyse se réfère à l’accélération ou la réorientation de la cinétique de réaction au moyen d’un catalyseur, et dans certains cas à la sélectivité pour diriger la réaction dans un sens privilégié. “

 

Si vous avez envie de vous aventurer sur les terres du changement, vraiment, j’ai envie de vous dire, ne le faites pas seul ! 

Vous gagnerez beaucoup de temps (et beaucoup d’autres choses !), et le temps dans cette aventure est essentiel ! 

 

Conclusion

Les amis on est d’accord, ce n’était pas raisonnable du tout cette affaire ! 🙂

Pourtant, 4 ans après je vous promets que je ferais pareil ! 

 

Mon kiffe ultime serait que cet article déclenche chez mes lecteurs la même chose que ce que ce pitch de Frédéric a déclenché chez moi, il y a 4 ans ! 🚀

 

Alors pourquoi aujourd’hui j’ai envie de parler aux jeunes de mon parcours avec Myfuture de m’impliquer pour les femmes dans la Tech avec It4girls, Socialbuilder, Martine Legossec etc..

Parce qu’il y a 20 ans j’aurais adoré qu’on me fasse découvrir un monde plus vaste ! 

Aujourd’hui j’ai envie de dire haut et fort : pas d’âge pour la conversion !

Pas de sexe pour le web, la technique, le digital ! 

 

Pas d’autres limites à nos capacités que celles que nous nous mettons ! 

 

Pas de « Oui, mais tu as vu dans mon contexte ! » Non pas du tout.

Tout est possible, tout reste à inventer ! 🙂

Depuis ce 27 janvier 2016, la passion m’a emporté ! 

Pas un seul jour sans la nourrir ! 

Pas un jour depuis sans voler quelques heures à mes journées pour lire, apprendre, découvrir, connaître partager un peu plus ce qui me fait vibrer ! 

Pas un jour où je ne trouve les journées bien trop courtes ! 

Et,vous aujourd’hui, où en êtes-vous ?

Pour vous, dans votre parcours, quelle-est l’étape d’après ?!